Trucs & Astuces Windows

 

Déchiffrer BOOT.INI

Sur le disque de démarrage, le fichier caché système BOOT.INI se trouve à la racine.
Il peut s'avérer intéressant de connaître les sens de la syntaxe utilisé si vous souhaitez un jour avoir un système multi-boot.
Voici un exemple du contenu d'un fichier boot.ini :
[boot loader]
timeout=30
default=multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT
[operating systems]
multi(0)disk(0)rdisk(0)partition(1)\WINNT="Microsoft Windows 2000 Professionnel" /fastdetect
c:\bootsec.lin "Démarrer Linux"


Explications :
Dans la première section boot loader, timeout indique le nombre de secondes qui doivent s'écouler avant que la ligne suivante soit automatiquemnet activée (ici c'est Windows 2000)

Dans la seconde section operating systems, vous trouvez la liste de tous les systèmes d'exploitation activables.
Le texte affiché à l'écran est celui compris entre les doubles apostrophes.
Les spécifications de l'ARC (Advanced RISC Computing), relatives à la spécification des chemins des fichiers est multi(x)disk(x)rdisk(x)partition(x)<repertoiresysteme>

multi(x) indique que le controleur utilise l'interruption 13 du bios.
En général, on a multi(0) car le bios ne peut identifier qu'un seul controleur à un moment donné.

disk(x) est toujours indiqué avec la valeur 0, quand on l'emploie conjointement à multi(0) à cause de l'interruption 13.

rdisk(x) représente le numéro du disque dur. Avec les controleurs ide, c'est un chiffre allant de 0 à 3 (0 est le disque de démarrage)

partition(x) est le numéro de la partition sur le disque. Il commence à 1.
Attention, si vous ajoutez ou supprimez des partitions à partir de la console DMC de Windows 2000, vous aurez un message d'avertissement vous demandant de mettre à jour le numéro avant de redémarrer.
Sur les ordinateurs HP, la partition 1 est attribuée par HP pour son gestionnaire.
Par conséquent, votre système d'exploitation sera dans la partition 2.

On peut trouver aussi :
scsi(x)disk(x)rdisk(x)partition(x)<repertoiresysteme>

scsi(x) pour indiquer le numéro de l'adaptateur.
Remarque :
Si l'adaptateur scsi utilise l'interruption 13 du bios et qu'il n'exige pas son propre pilote
(copié dans le répertoire racine sous le nom NTBOOTDD.SYS) alors vous pouvez utiliser multi(x) à la place.

disk(x) est l'ID du disque concerné.

rdisk(x) est le LUN (logical unit number) du disque, qui est presque toujours 0.

partition(x) est défini comme avant.

Le dernier paramètre est le chemin du répertoire système; c'est généralement WINNT

 

Retour Menu page 4

 


Member of the Anti Hacker Alliance

Select a language if you need :


Page chargée en 0.001 sec.

Dernière Modification : Lun 26 Octobre 2020 17:03
Copyright © 1999-2020 Jean-Paul Molina Tous droits réservés.

to Google